tunisie

Révolution du jasmin

On l'a appelée la révolution du Jasmin. Le 14 janvier 2011, après 23 ans de règne sans partage, Zine El Abidine Ben Ali est évincé du pouvoir par des manifestations populaires qui ont fait 100 morts, selon des informations compilées par l'ONU. Alors que la Constitution votée en 2014 garantit la « liberté de conscience », le « droit à la vie privée » et « à la non-discrimination », la répression des personnes LGBT+ se poursuit toujours en Tunisie.

Le 9 mai 2016, la Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique organisait à Montréal le panel Tunisie, cinq ans après le printemps arabe, où en est la société de droit ? En plus de rassembler des Tunisiens d'origine installés au Québec, ce panel devait être l'occasion de faire venir de Tunisie Rami Ayari, un jeune militant des droits de la personne.  Rami est le fondateur d'une organisation démocratique appelée Without Restrictions qui, avec d'autres, revendiquent la dépénalisation de l'homosexualité en Tunisie. La présence de Rami avait été rendue possible grâce à la mobilisation citoyenne de plusieurs organisations LGBT québécoises qui organisaient avec Rami une tournée de solidarité en appui au combat contre l'homophobie en Tunisie.

Malheureusement, dix jours avant la tenue du panel, on apprenait que le gouvernement canadien refusait d'accorder un visa à Rami aussi  invité dans ce cadre des activités entourant la Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie. Nos contacts ultérieurs avec le ministère de l'Immigration du Canada nous ont permis de réaliser que le gouvernement de Justin Trudeau applique toujours la politique discriminatoire du Canada destinée à bloquer l'entrée des militants des droits humains, en particulier des droits des LGBT+, sous prétexte qu'ils pourraient légitimement faire une demande d'asile selon a Convention de Genève de 1951.

Pour plus d'informations sur le panel de 2016 et ses suites, on pourra consulter le site web solidaritetunisie.algi.qc.ca (anciennement solidaritetunisie.ca) développé pour la tournée de sensibilisation au Québec en soutien à la lutte pour les droits de la humains en Tunisie.

 

 


Previous page: Maroc
Page suivante : Afrique subsaharienne